Expose Scroller 2v0 Alpha

St-Nicolas_023 ferme_2011_48 061 MP16 expo_2011_06 3M_2P_Chocolat_011 M1_M2_060 M1_M2_102 16523220_10212019043138476_1267071580_o Mat_2012-13_66
Accueil arrow Nos valeurs
Nos valeurs Version imprimable Suggérer par mail

« La vraie liberté, c'est d'avoir le droit de se tromper» Jacques Brel

Ensemble, construisons l'avenir de nos enfants.

  • L'épanouissement
  • La communication
  • L'autonomie
  • La coopération
  • La sécurité
  • Le respect 
  • Le développement
  • Le désir d'apprendre
  • La solidarité
  • L'expérimentation

LA PEDAGOGIE ACTIVE

VIVRE ENSEMBLE SANS SE LIMITER AU GROUPE-CLASSE

UN CLIMAT, UNE AMBIANCE OU LES ENFANTS S’EXPRIMENT, AGISSENT…

La pédagogie de active s’appuie sur la vie coopérative, le tâtonnement expérimental, l’expression libre, l’ouverture sur le milieu.

LA VIE COOPERATIVE

Le milieu de vie coopératif permet de réduire la dépendance des enfants vis-à-vis de l’adulte en multipliant les relations entre les enfants de tous les âges et les adultes.

L’enfant est tantôt responsable, celui qui sait et aide, tantôt celui qui apporte informations et demandes. La classe se fonde sur des relations interpersonnelles. C’est un lieu de vie où des expériences sont possibles et des projets communs entrepris. Dans la classe coopérative, les enfants apprennent à tenir compte des autres, à respecter les idées et le travail de chacun.

 

Cette vie de classe donne aux enfants la possibilité de choisir, de réaliser, d’échanger. Cette liberté est indissociable de la prise de responsabilité : on est responsable de ce qu’on entreprend, des relations qu’on établit avec les autres.

Pour créer un milieu de vie coopératif, il faut donner aux enfants une organisation et des outils qui leur permettent d’exercer leur liberté et leur responsabilité. Il est parfois nécessaire de se mettre à deux ou à trois pour les réaliser, d’organiser le temps pour les mener à terme, de solliciter l’avis, le conseil, l’encouragement des autres. Le projet terminé fera l’objet d’une réflexion collective.

 

Petit à petit, la vie coopérative permet l’émergence de situations-problèmes. Celles-ci et les conflits inévitables se gèrent par la négociation.

LE TATONNEMENT EXPERIMENTAL

Les enfants apprennent à marcher, ils apprennent à parler ou encore à dessiner, à grimper aux arbres, à lire, à rouler à vélo, à compter !

Comment s’y prennent-ils ? 

Y a-t-il quelque chose de commun à tous ces apprentissages ?

 

Au départ, il y a une situation qui éveille chez l’enfant la volonté d’apprendre : l’usage, le plaisir, la nécessité ou simplement le désir d’agir comme des grands.

Cette volonté débouche sur l’action ; mais il arrive que les enfants se heurtent à de nombreux échecs et n’obtiennent que quelques réussites peu satisfaisantes.

Alors, ils mobilisent ce qu’ils ont et ce qu’ils savent. Pour eux, l’échec devient un défi et réussite, encouragement. C’est pourquoi apprendre peut exiger du temps.

Plus c’est long et difficile et plus ça comptera dans leur existence.

 

Les enfants balancent entre la crainte d’échouer et l’espoir de réussir ; les regards qu’ils portent sur eux, les regards qu’ils portent sur ceux qui savent et sur ceux qui ne savent pas, les regards qu’ils croient que les autres portent sur eux, tour à tour les encouragent ou les mettent en demeure de réussir.

 

C’est ainsi que peu à peu ils réussissent de mieux en mieux. Il arrive alors que le succès les grise ; il leur est difficile de ne pas reproduire inlassablement leurs réussites. Cette évolution hésitante vers la maîtrise d’un apprentissage s’appelle le « tâtonnement expérimental ».

L’EXPRESSION LIBRE 

Par expression, il faut entendre expression verbale, graphique, corporelle, écrite…, l’ensemble de ces « dires » qui fait la globalité de l’être.

Les enfants se construisent dans et par l’expression libre.

Les émotions, les sentiments, les connaissances antérieures des enfants sont des éléments qui en font des êtres riches et uniques. C’est à l’enseignant de les aider à sentir leurs richesses, à découvrir leur valeur et à en prendre conscience.

L’OUVERTURE SUR LE MILIEU

 

Une place importante est accordée à l’ouverture sur le milieu

L’étude du milieu sort l’enfant du monde particulier de l’école